SafeT Swiss SA

La SafeT Swiss SA boucle sa première année en tant que société affiliée autonome de l’AIB sur un bilan positif. L’entreprise spécialisée dans le conseil en sécurité et la planification de solutions de sécurité globales a bénéficié d’une demande en hausse et de sa solide position sur le marché.

Depuis le 1er janvier 2021, la SafeT Swiss SA opère comme société affiliée autonome de l’AIB. Fondée comme entité propre le 8 décembre 2020, elle a acquis rétroactivement son autonomie au cours du premier semestre 2021. Des processus juridiques et organisationnels complexes ont dû être menés à bien en 2021. Les clients ne s’en sont toutefois guère rendu compte. 

Nombre de mandats en hausse constante

En 2021, la SafeT Swiss SA a traité quelque 550 mandats, avec une hausse constante en cours d’année. Le volume de mandats est en particulier réjouissant en Suisse alémanique, alors que certaines branches, p. ex. l’hôtellerie, ont souffert d’une forte pression sur les coûts et ont drastiquement réduit leur demande de prestations externes.

La demande du secteur de la navigation continue de croître. Dans ce domaine, nous sommes devenus un planificateur en prévention incendie disposant de connaissances spécialisées reconnues. Au cours de l’année sous revue, nous avons ainsi suivi des révisions de navires sur presque chaque grand lac de Suisse.

Notre savoir-faire spécifique hors des directives habituelles a aussi été attesté par une étude sur les infrastructures de recharge en ville. Une simulation hautement spécialisée nous a permis d’établir plusieurs scénarios d’incendie avec des véhicules électriques et leurs répercussions sur des bâtiments d’infrastructure.

Forte demande en formations individuelles

L’offre de formation est un élément essentiel du positionnement stratégique. Nous avons d’une part organisé des cours standardisés, comme le cours de protection incendie pour les préposés à la sécurité, et des perfectionnements correspondants. D’autre part, nous proposons des formations sur mesure axées sur le potentiel de risque individuel d’une entreprise.

Les cours standard ont été plutôt peu fréquentés en 2021. Les cours sur mesure ont par contre été fortement demandés. L’important travail de coordination, soumis aux aléas de la pandémie, a été un défi de taille. Il a ainsi fallu reporter plusieurs fois des formations. Le cours de protection incendie pour les préposés à la sécurité a été reporté trois fois, et un séminaire spécialisé, deux fois.

Précédemment, tous les cours se déroulaient exclusivement sur place. Compte tenu de la transition numérique, nous réfléchissons aux offres qui pourraient à l’avenir aussi se dérouler en ligne.

En réseau dans toute la Suisse

Pour intensifier notre réseautage, nous entendons miser davantage sur des partenariats stratégiques. De nouvelles coopérations ont été établies en 2021, par exemple avec l’entreprise romande Lamy SA. Son expertise dans l’analyse des polluants complète à merveille nos prestations. Nous avons également convenu avec Lobsiger & Partner GmbH, spécialiste des solutions logicielles pour la sécurité au travail et la protection de la santé, d’un soutien mutuel pour plusieurs mandats.

Pénurie de main d’oeuvre spécialisée perceptible

En 2021, il a fallu résoudre le problème des ressources en personnel par rapport au volume de mandats. Il est difficile de recruter de nouveaux employés dans ce domaine, ce qui souligne le manque chronique de spécialistes dans ce secteur.