Stratégie de placements

Les provisions actuarielles, ainsi que les fonds propres, forment la substance permettant à l’Assurance immobilière Berne (AIB) d’absorber les risques. Il s’agit de placer les ressources de manière à maximiser le rendement tout en tenant compte des risques.

L’AIB investit une part considérable de ses valeurs patrimoniales dans les titres et l’immobilier. La gestion professionnelle de ces placements dans un marché le plus souvent volatile est un facteur de stabilité important pour l’AIB. Elle gère les investissements dans le cadre d’une organisation fortement réglementée et moyennant une stratégie de placements clairement définie. Cette dernière n’est pas spéculative et repose sur un rendement cible à long terme de 3 pour cent.

Le règlement de placement approuvé par le conseil d’administration constitue le fondement de toutes les décisions d’investissement. La politique de placement doit toujours être le reflet d’une gestion financière efficace. Les possibilités de rendement sur les marchés financiers doivent être exploitées de manière optimale, les baisses de rendement imprévues limitées autant que possible et les situations critiques en matière de gestion de fortune décelées à temps.

Pour gérer ses valeurs financières et ses placements de fortune, l’AIB mise sur des responsabilités et compétences strictement définies :

  • Le conseil d’administration approuve le règlement de placement et nomme un contrôleur des investissements externe.
  • Le segment immobilier est vérifié chaque année par ce contrôleur, mais aussi par un expert externe agréé.
  • Le conseil d’administration approuve chaque année la stratégie de placements qui fixe des marges de fluctuation pour les différentes classes de placements.
  • La mise en œuvre opérationnelle de la stratégie de placements incombe à la Direction. En font partie la spécification du mandat des gestionnaires de portefeuille internes et externes et l’attribution de mandats de gestion.
  • Le contrôleur des investissements externe veille à fournir en temps voulu des informations fiables. Il doit garantir la transparence nécessaire à une conduite efficace en matière de gestion de fortune. Au moyen de comparaisons entre groupes de référence (peer group reviews), les résultats sont confrontés à ceux de 200 institutions de positionnement similaire.
  • En vue d’éviter des conflits d’intérêt, une subdivision a été opérée entre la gestion de fortune et le controlling externe des investissements.

La mise en œuvre est effectuée avec des gestionnaires de placement internes et externes. Un gestionnaire spécialisé est ainsi désigné pour chaque segment de placement. Celui-ci reçoit des directives détaillées pour chaque mandat. Un indice de performance sert d’outil de comparaison pour évaluer la performance des gestionnaires. La majorité des mandats sont passifs. Ainsi, dans la catégorie des actions, 70 pour Cent environ des investissements sont gérés de manière passive et sont donc liés à un indice de référence. Dans le segment immobilier, en revanche, les placements sont presque tous directs. Il s’agit de bâtiments d’habitation bien situés, principalement dans le canton de Berne. Ce sont eux qui forment le fondement stable du portefeuille.