Assurance immobilière Berne (AIB)

L’Assurance immobilière Berne (AIB) a enregistré un exercice exceptionnel. Grâce à un montant total des dommages nettement inférieur et aux bons résultats obtenus sur ses placements, un bénéfice consolidé de 14,7 millions de francs a pu être réalisé. Grâce à l’excellent résultat réalisé, une participation à l’excédent a pu être versée aux clientes et clients de l’Assurance immobilière Berne (AIB) pour l’exercice 2019 ainsi qu‘une participation extraordinaire rétroactive pour 2018. 

Avec 84 millions de francs, le montant total des dommages occasionnés en 2019 est nettement inférieur à celui de l’année précédente (128,6 millions de francs). En effet, en 2018, la seule tempête « Eleanor » avait causé des dommages pour un montant avoisinant les 35 millions de francs. En 2019, le canton de Berne a été épargné par de telles catastrophes naturelles majeurs, raison pour laquelle les dommages dus aux éléments naturels ont représenté des coûts à hauteur de seulement 41,9 millions de francs (2018 : 83,5 millions de francs). Les incendies ont provoqué pour 42 millions de francs de dégâts (2018 : 45,1 millions de francs). Les valeurs-clés sont donc toutes légèrement inférieures à celles de l’année précédente et le montant total des dommages est lui aussi nettement inférieur à la moyenne des 17 dernières années de quelque 115 millions de francs.

Par rapport à l’exercice 2018, les marchés des capitaux ont connu une nette embellie. Malgré des taux d’intérêt négatifs, des bénéfices ont pu être réalisés dans toutes les catégories de placements, ce qui a permis d’obtenir un excellent résultat des placements de capitaux. Il en découle ainsi un bénéfice consolidé de 14,7 millions de francs l’exercice 2019. L’AIB peut ainsi se targuer de l’un de ses meilleurs résultats.

Compte tenu de cet excellent résultat, le conseil d’administration de l’AIB a décidé, dès l’automne 2019, de revenir sur sa décision de ne pas verser de participation à l’excédent pour l’exercice 2018. Une participation à l’excédent d’un montant de 30 millions de francs (env. 15 pour cent de réduction des primes) a ainsi pu être versée rétroactivement aux clientes et clients de l’AIB. Grâce à l’excellent résultat réalisé, il a par ailleurs été possible de constituer en fin d'année une autre provision de 40 millions de francs.

Pour l’AIB, l’immobilier joue depuis toujours un rôle important en tant que placement d’investissement. Son portefeuille compte désormais plus de 100 placements correspondants, qu’il s’agisse de complexes plus ou moins grands ou de biens individuels. Le complexe construit sur le site de l’ancien dépôt de tram du Burgernziel dans le quartier de Brunnadern à Berne, pour lequel l’AIB a reçu le permis de construire à l’automne 2019, en fait partie. Le projet « Läbe im Burgernziel » est porteur d’avenir à bien des égards, puisqu’il prévoit un approvisionnement énergétique issu à 100 pour cent de sources d’énergie renouvelables (sondes géothermiques et panneaux photovoltaïques) et qu’il est certifié « site 2000 watts ». La coopérative de construction de logements ACHT (wbg8) et l’AIB y réalisent une centaine d’habitations ainsi que des surfaces commerciales, de vente et de bureaux, une garderie, un jardin d’enfants, un restaurant ouvert au public et un parking souterrain.

D’autres projets immobiliers, tels que le complexe Wylerhof à Berne, qui propose aux familles des logements modernes à des loyers modérés, ont également été réalisés avec succès. Et ce concept est apprécié : les 56 logements situés sur l’ancien site de l’usine de machine Wifag étaient ainsi tous loués à la date de référence. Le projet de logement intergénérationnel « GenerationenWohnen » à Berthoud a lui aussi été lancé avec succès. Plus de 50 des 90 logements proposés y sont déjà loués. L’AIB réalise d’autres projets à la Wahlackerstrasse à Zollikofen (reconversion d’un EMS) et à la Bärmatte à Hindelbank.

Ces dix dernières années, la somme des dommages moyenne due à des flammes nues non surveillées, comme un gril, une bougie ou une cigarette, a doublé. La population bernoise sous-estimant ce risque comme cause d’incendie à domicile, l’AIB a lancé une campagne de prévention à ce sujet. Le site www.stopperfeu.ch joue un rôle important au sein de cette campagne multimédia. De plus, grâce à une remarque de protection incendie, l’AIB sensibilise la population à ces questions lors de salons. Les visiteurs peuvent obtenir dans et autour de la remorque de nombreuses informations sur les sources d’incendie potentielles à la maison.

L’AIB s’engage également pour un travail de prévention pratique : en collaboration avec une vingtaine d’entreprises partenaires, elle offre un soutien financier pour l’organisation de cours d’extinction dans des entreprises. En 2019, 300 cours ont ainsi permis de former quelque 13 500 personnes dans le canton de Berne au maniement des extincteurs portatifs et des couvertures extinctrices.

Le concept de protection incendie CasaSegura, qui a été mis sur pied dans la basse ville de Berne à l’initiative de l’AIB, a également fait ses preuves : à la fin de l’année, près de 100 bâtiments avaient été équipés, sur une base volontaire, d’un système moderne et sans fil de détecteurs de fumée. Lors d’une conférence de presse tenue le 1er juillet 2019, Reto Nause, Directeur de la sécurité de la Ville de Berne et président de l’association CasaSegura Bern, a qualifié le concept de protection incendie de « vrai succès ». Cela n’est pas resté inaperçu dans le reste de la Suisse : l’AIB a déjà reçu des demandes de villes d’autres cantons intéressées par ce concept.

 

En sa qualité d’organe de surveillance des sapeurs-pompiers dans le canton de Berne, il est notamment de la responsabilité de l’AIB d’assurer une formation et un perfectionnement de qualité élevée. Pour ce faire, les offres sont continuellement révisées et adaptées aux nouveaux développements en matière de lutte contre les incendies. Afin de constamment s’améliorer dans ce domaine, l’AIB a demandé à educa.ch, l’agence de la Confédération et des cantons spécialisée dans la formation, d’examiner d’un œil critique et de certifier ses offres.

Afin de permettre aux sapeurs-pompiers du canton de Berne d’exercer leur activité dans les meilleures conditions, l’AIB a équipé en 2019 de systèmes de navigation les quelque 60 véhicules d’intervention des 27 centres de renfort spéciaux cantonaux dont disposent les sapeurs-pompiers. En effet, les corps de sapeurs-pompiers locaux sont aussi appelés à intervenir hors de leur zone d’intervention habituelle et ils doivent dans ces cas également accéder rapidement et précisément à des incendies.

En outre, les sapeurs-pompiers bernois ont été équipés du système « Crash Recovery Management ». Ce logiciel permet aux forces d’intervention d’obtenir sur place, grâce à la plaque d’immatriculation, les données du véhicule pertinentes en matière de sécurité (à l’instar de la fiche de secours du TCS ; par exemple, le carburant, l’emplacement des airbags, les amortisseurs à pression de gaz ou les câbles à haute tension s’il s’agit d’un véhicule électrique). Les sapeurs-pompiers peuvent ainsi utiliser leurs outils de découpe, par exemple, de manière encore plus précise.