Rapport de situation 2019: «Changement à la tête de l’AIB»

Reto Heiz, président du conseil d’administration, et Ueli Winzenried, président de la Direction, reviennent sur une excellente année pour le Groupe GVB. Grâce à l’excellent résultat réalisé, une participation aux excédents a pu être versée aux clientes et clients de l’Assurance immobilière Berne (AIB) pour l’exercice 2019 ainsi que, rétroactivement, une participation extraordinaire pour 2018. Pour Ueli Winzenried, cet exercice était le dernier : il va en effet quitter comme prévu l’AIB fin février en raison de son âge. 

Quel regard portez-vous sur l’exercice écoulé du Groupe GVB?
Ueli Winzenried: Ce fut une très bonne année en tous points. Nous avons été épargnés sur le plan météorologique et n’avons pas eu à déplorer de sinistres majeurs, ce qui se reflète dans le montant total des dommages comparativement faible. Avec 84 millions de francs, il est nettement inférieur à l’année précédente (128,6 millions de francs). De plus, les marchés des capitaux ont rebondi. Au final, nous enregistrons l’un des meilleurs résultats de ces dernières années avec un bénéfice consolidé de 14,7 millions de francs.
Reto Heiz: Compte tenu de l’excellente marche des affaires, le conseil d’administration de l’AIB a décidé, dès l’automne 2019, de revenir sur sa décision de ne pas verser de participation à l’excédent pour l’exercice 2018. Nous avons donc versé rétroactivement aux clientes et clients de l’AIB une participation à l’excédent d’un montant de 30 millions de francs (env. 15 pour cent de réduction des primes). Celle-ci a déjà été créditée sur leur facture annuelle 2020. Grâce à l’excellent résultat réalisé, il a par ailleurs été possible de constituer en fin d'année une autre provision de 40 millions de francs.

Quels événements importants ont marqué l’année 2019?
Ueli Winzenried: Pour l’AIB et pour la ville de Berne, l’obtention du permis de construire pour le projet immobilier au Burgernziel a sans aucun doute constitué un moment marquant. Ce complexe familial dans le quartier de Brunnadern, qui comptera une centaine de logements et des surfaces de services, est porteur d’avenir à bien des égards. En matière de numérisation également, le Groupe GVB a progressé: désormais, les clientes et clients peuvent traiter l’intégralité d’un sinistre de manière simple sous forme numérique et bénéficier en même temps d’un service gratuit de gestion des démarches avec les ouvriers. Nous développons aussi continuellement de nouveaux services numériques pour d’autres parties prenantes, telles que l’application récemment mise au point pour les contrôles de la protection incendie ou la plateforme en ligne «Heureka Plus», qui permet aux planificateurs et architectes de créer eux-mêmes numériquement des attestations de protection incendie.
Reto Heiz: Les nouveaux processus et produits ont aussi des conséquences pour les collaborateurs. Il s’agit de constituer un nouveau savoir-faire, de composer de nouvelles équipes ou d’en renforcer d’autres. Pour cette raison, le nombre de collaborateurs internes a augmenté de 1 pour cent et atteint 242.

Que dire du bilan annuel des Sociétés affiliées?
Reto Heiz: Il est lui aussi excellent. La GVB Assurances privées SA affiche à nouveau une croissance des primes supérieure à la moyenne en comparaison avec les autres entreprises de la branche. L’assurance en cas de séisme GVB Terra reste l’un de nos produits ayant le plus de succès, notamment grâce à la solution de protection de bilan qu’elle propose aux banques. La GVB Services SA évolue toujours de manière réjouissante dans un marché concurrentiel. SafeT Swiss s’est idéalement établie en tant qu’entreprise de conseil pour les questions liées à la protection incendie. Alarme-Météo® continue à jouir d’une grande popularité, comme l’indiquent ses quelque 1,3 million d’utilisateurs. La plateforme en ligne infomaison.ch permet au Groupe GVB de prouver ses compétences sur des sujets qui dépassent de loin l’offre habituelle d’une assurance.

Et en ce qui concerne la météo : comme nous avons pu le constater en 2018, des phénomènes météorologiques extrêmes peuvent avoir des répercussions considérables sur le résultat du Groupe GVB. Qu’est-ce que cela signifie en matière de gestion des risques?
Ueli Winzenried: Nous demandons régulièrement à des spécialistes de vérifier les dommages potentiels. Les risques déterminants pour nous ont continué à augmenter en raison du changement climatique et des dangers naturels qui deviennent par conséquent toujours plus importants. Début 2018, la tempête «Eleanor» nous a toutefois prouvés que nous sommes en mesure de gérer de telles catastrophes naturelles majeures et que notre concept de réassurance est viable.

«Nous sommes bien préparés et prêts à relever ces défis et à poursuivre notre développement.»
  • Reto Heiz, président du conseil d’administration de l’AIB

 

L’année dernière, il y a eu un changement au conseil d’administration et désormais, il y a du mouvement à la tête de la Direction de l’AIB.
Reto Heiz: Au cours de deux dernières décennies, Ueli Winzenried a fortement marqué l’histoire de l’AIB et lui a permis de devenir un Groupe d’entreprises moderne, flexible et performant, qui ose s’inspirer de la concurrence pour développer des solutions innovantes, elle qui était au départ une assurance exerçant un monopole dans la branche. Nous tenons à le remercier vivement de son engagement, de son dynamisme et de la confiance qu’il a accordée toutes ces années durant au conseil d’administration et aux collaborateurs de l’AIB. Nous lui adressons nos meilleurs vœux pour son avenir. Nous avons assuré sa succession en recrutant Stefan Dürig, une personne expérimentée dans le domaine entrepreneurial, ex-CEO de Poste Immobilier Management et Services SA. Nous nous réjouissons de cette nouvelle collaboration.

Quels sont vos sentiments en considérant les 20 dernières années, M. Winzenried?
Ueli Winzenried: Nous sommes désormais un Groupe d’entreprises orienté clientèle. J’ai eu le plaisir de lancer ce processus de transformation et de contribuer à sa réussite. La flexibilité, le dynamisme et la force d’innovation qui caractérisent aujourd’hui le Groupe GVB m’impressionnent. Celui-ci peut s’adapter rapidement aux nouvelles tendances du marché et adopter une approche prospective au lieu de se contenter de réagir.

Qu’avez-vous ressenti au moment de passer le flambeau de la direction opérationnelle?
Ueli Winzenried: Cette étape n’était pas vraiment une surprise. J’ai pu m’y préparer correctement. C’est un plaisir de voir la nouvelle équipe prendre les commandes en sachant qu’une base solide a été établie pour relever les défis à venir. Il s’agit maintenant de continuer à structurer l’entreprise pour qu’elle puisse toujours proposer à l’avenir une plus-value à ses clientes et clients.

Quels sont les défis qu’il faudra relever à l’avenir, M. Heiz?
Reto Heiz: Nous devons continuer à pouvoir tirer parti de la numérisation de manière à proposer de meilleurs services aux clients et, parallèlement, à gagner encore en efficacité. Nous devons donc rester innovants et trouver aussi des solutions disruptives. Cela signifie aussi que nous devons oser remettre en question des modèles commerciaux existants. Mais nous sommes d’avis que nous sommes bien préparés et prêts à relever ces défis et à poursuivre notre développement dans ce contexte.

«La flexibilité, le dynamisme et la force d’innovation qui caractérisent aujourd’hui le Groupe GVB m’impressionnent.»
  • Ueli Winzenried, président de la Direction de l’AIB