GVB Assurances privées SA

Durant l’année sous revue, la GVB Assurances privées SA a été fortement sollicitée par le nombre élevé d’avis de sinistres. Le montant total des dommages a lui aussi été plus important qu’en 2020. La société affiliée de l’Assurance immobilière Berne clôt pour la première fois l’année dans le rouge.

Avec 35 957 avis de sinistres – soit plus que le double d’une année normale –, 2021 fut très difficile pour la GVB Assurances privées SA. Le montant total des dommages, de 76,2 millions de francs, est de 150 % plus élevé que l’an précédent (2020 : 30,4 millions). Le combined ratio est par suite passé à 149 % (2020 : 117 %).

La hausse des primes brutes a été plus forte que prévue (de 71,7 millions en 2020 à 76,3 millions). La croissance de 6 % a été presque aussi forte qu’en 2020 (7 %) et reste supérieure à la moyenne du marché (3,9 %). Au final, la GVB Assurances privées SA clôt l’exercice sur une perte de 6 millions de francs. 

Risque minimisé grâce à la diversification

En diversifiant son portefeuille de produits, la GVB Assurances privées SA réduit les risques. La priorité donnée à la diversification vaut la peine : la tendance à une meilleure répartition des dommages s’est poursuivie en 2021. En 2016, la part des primes de l’assurance des dommages aux alentours « GVB Plus » et de celle complémentaire « GVB Top » représentait par exemple 76 %. En 2021, elle n’était plus que de 52 %. Nous avons aussi eu un franc succès avec l’assurance contre les séismes « GVB Terra » : sa part dans le portefeuille de produits est passée, entre 2016 et 2021, de 14 % à 21 %.

Organisation sollicitée par les intempéries estivales

L’exercice 2021 a mis en lumière l’importance de la diversification. Près de trois quarts des sinistres déclarés sont liés aux intempéries de juin, juillet et août. Durant cette période, le nombre d’avis de sinistres quotidien a été multiplié par rapport à la moyenne, et le nombre d’appels reçus a fortement augmenté. Lors d’une journée normale, nous recevons environ 450 à 500 appels. En cas d’incident majeur, nous pouvons tripler les capacités de notre centre clientèle grâce à notre structure organisationnelle souple. Après les intempéries du 28 juin 2021, nous avons cependant enregistré jusqu’à 4500 appels par jour, ce qui a dépassé de très loin les capacités de notre centre clientèle.

Traitement intelligent de tous les sinistres à partir de 2022

La plateforme « Smart Claims » nous permettait de traiter intelligemment des dommages simples. En 2021, nous avons créé les bases d ’application du traitement intelligent de presque tous les sinistres dès 2022, en développant un nouvel outil : l’application ISA, qui permet aux experts en estimations de traiter directement sur place même des cas complexes et de proposer ainsi aux clients sinistrés un accompagnement encore plus complet.

Succès pour les estimations automatiques de bâtiments

Jusqu’en 2020, nos quelque 130 experts en estimations évaluaient les bâtiments exclusivement sur place. Désormais, ils peuvent aussi compter sur un algorithme pour des « estimations intelligentes ». Cela réduit la durée du processus d’estimation, qui passe à quelques minutes. Cet outil innovant ne convainc pas uniquement nos clients : un jury de spécialistes l’a en effet nommé au « Digital Top 3 » parmi 50 projets. Une distinction, soutenue par le vote du public, qui récompense les processus et outils numériques dans la construction et l’immobilier et qui est décernée par Digital Real Estate by pom + et Bauen digital Schweiz / buildingSMART Switzerland. Le 1er mars, nous avons présenté notre outil à un public intéressé lors du Digital Real Estate Summit à Brugg (AG).